Association MLM

Développement de Bayangam

1. L’eau

Le nom Bayangam est dérivé de "Poyogam" qui signifie ceux qui ont vu les sauterelles. C’est ce nom qui devient Bayangam au contact des européens. La dynastie Bayangam compte 13 chefs.

L’actuel chef POUOKAM II, le 13ème de la dynastie, est au trône depuis le 5 avril 2002, âgé de 34 ans. Bayangam est situé dans la province de l’ouest, département du Koung-Khi. Douala - Bayangam : 320 km Bafoussam - Bayangam : 25 km. Sa superficie est de 49 km2 pour une population de près de 20.000 habitants.

Manquer d’eau pour une nation, c’est rester en marge du développement et du progrès industriel. Une vie sans eau est une vie sans amour, sans lumière. Toute vie commence dans l’eau. L’eau, une ressource originelle par excellence.

(JPEG)

2. Conditions d’approvisionnement actuelles à Bayangam

Autrefois, pendant des siècles, les hommes ont utilisé l’eau qu’ils puisaient, à la rivière, à la source, ou aux puits. Dans certaines régions, les habitants recueillaient dans une cuve l’eau de pluie des toitures. Aujourd’hui, le même geste se perpétue. Actuellement, la ville à besoin de 22 puits à buse, qui seront répartis dans les 22 quartiers.

(JPEG)

3. L’artisanat

Dans le village Bayangam, les artisans se font de plus en plus rares, alors que la matière première inonde le village.

Nous voulons développer l’artisanat pour faire le commerce équitable à l’étranger, tels que :

  • Divers meubles en bambou,
  • Vêtements tissés à la main,
  • Sculptures,
  • Sacs de raphia,
  • etc.

4. L’agriculture et l’élevage

Dans les pays développés, aucune famille ne cuisine sans viande, poisson... Dans certains pays on détruit les aliments, dans d’autres, il y a manque. La viande est un produit de luxe dans certaine famille de Bayangam.

Le souhait de chaque habitant :

  • Fertilisation des sols qui ont été cultivés depuis des siècles,
  • Développer les cultures de légumes, surtout hors saisons,
  • Constituer des associations d’agriculture et d’élevage par quartier.
(JPEG)

5. Recensement des plantes médicinales

Nos ancêtres avaient trouvé des moyens simples, efficaces, et sains pour soulager leurs souffrances : LES PLANTES.

Le village Bayangam dispose d’une grande variété de plantes médicinales, et de quelques guérisseurs, pour recenser et transmettre à nos enfants ce patrimoine naturel dont l’homme dispose depuis des siècles.