Association MLM

Histoire du village BAHOUOC

Le groupement Bahouoc n’a pas connu des courants de migration à son trône comparativement à d’autres. Les bahouocais furent les premiers habitants du département du Ndé. Tous les autres groupements du département ont trouvé les bahouocais sur place avec un chef bien installé. Les ¾ de la superficie actuelle de Bangangté appartenaient au peuple Bahouoc. Selon les aînés, le chef bâtisseur du groupement nommé CHEGOUM serait sortit d’un lac à Banefam au quartier Madjap appelé « KETOUTSE » (rivière sans tête) et les populations l’ont assimilé au dieu de ce lac et il est plus connu de ceux-ci sous le vocable de Veun (Chef) KETOUTSE. Doué de pouvoir mystérieux, il fonda le groupement près du lac. Très généreux, il accueilli les paysans venus de Bangou, du Haut-Kam et du Noun qui finirent par gagner sa confiance et s’allièrent à lui pour agrandir son territoire et ces émigrés lui confèrent le titre de Veun « Ngaze ou Veun Ha’ » c’est à dire le Chef autochtone ou le chef initiateur. C’est à ce récit que se trouve toute l’originalité et l’identité du peuple de la rivière sans tête ou peuple Bahouoc. La liste suivante illustre tous les chefs qui ont régné à la tête de la chefferie Bahouoc depuis sa création jusqu’à nos jours :

- Veun KETOUTSE Veun YANKEP
- Veun TCHIAYI Veun NDJEUKUI
- Veun YATCHE Veun KAMWA
- Veun PAYOU Veun KEMAJOU
- Veun KEUTOU Veun WADA
- Veun JAMGEUM
- Veun KEMAJOU II Roger (Chef Supérieur actuel du groupement).

C’est sous le règne du Chef KAMWA dit « KAM TCHANA » que commence le déclin puissant et intrépide du peuple Bahouoc. Ce chef refusa l’entrée aux troupes allemandes dans son village. Ecœuré par cette attitude, d’autres chefs formèrent un front contre lui avec la participation du commandant Allemand qui envoya un commando fusillé ledit chef. Vaincus, certains habitants se retirèrent pour prendre refuge dans les collines tandis que d’autres allèrent trouver refuge ailleurs. Privés de leur chef leader, les habitants connurent un vent de protestation et de lutte. Ce qui conduisit à une balkanisation tripartite du peuple dont une partie forme la communauté actuelle. Les autres se trouvent respectivement à Bamendzida dans le département de Bamboutos et à Bali dans le Nord-Oues du Cameroun.

KEMAJOU II Roger actuel chef du groupement Bahouoc s’inscrit dans la dynamique de la réconciliation et la cohésion du peuple Bahouoc qui s’est dispatché dans tous les recoins du Cameroun suite à des évènements historiques. Cette dynamique est aussi renforcée par toutes les élites de la localité qui se regroupe au sein du comité de développement Bahouoc dénommé BADECO. En vue de la préservation de la culture et en vue de l’amélioration des conditions de vie.

Les grand évènements ayant marqués la communauté ainsi leurs impacts ont été répertoriés classé dans le profil historique.

Sa superficie est de 10km² pour une population estimée à près de 3500 habitants. Le village est constitué de 6 quartiers. Il se situe à 7km du centre urbain Bangangté. La langue MEDIUMBA couramment utilisé sur l’ensemble du département en est le dialecte.