Association MLM

Jumelage des écoles : présentation de King Place (Bayangam)

L’école King Place est constitué de 417 élèves.

Le directeur de l’école est Monsieur Wembé Fidèle et ses 10 titulaires.

  • Madame TCHUENTE responsable de la classe maternelle composée de 24 élèves âgés de trois à 5 ans ( lors de notre arrivée les élèves de la maternelle étaient en vacances de Pâques, eux partent toujours une semaine avant l’école primaire). Le coût de l’inscription est de 7500fcfa soit 11€50 par an sans compter les fournitures.
  • Madame MOKALOJAC : classe de SIL A l’équivalent de la dernière école de maternelle composée de 38 élèves(23 filles et 15 garçons).
  • Madame MOKAM :classe SIL B constituée de 38 élèves (22 filles et 16 garçons).
  • Madame GAINSOM : CP composée de 64 élèves (41 filles et 23 garçons).
  • Monsieur FINDJOM : CEI A constituée de 47 élèves ( 24 filles et 23 garçons).
  • Madame TSAKEM : CEI B constituée de 47 élèves (25 filles et 22 garçons).
  • Madame NGUEGUIN : CEII constituée de 58 élèves (35 fille et 23 garçon).
  • Monsieur KUINOE : CMI A constituée de 33 élèves (18 filles et 15 garçons).
  • Monsieur TCHAM : CMI B composée de 33 élèves (19 filles et 16 garçons).
  • Monsieur DJEMBI : CMII composée de 35 élèves (19 filles et 16 garçons).
JPEG - 561.3 ko

Monsieur Wembé, nous a fait part des manques de matériel scolaire pour les enseignants tels que : craies, stylo, règles, compas etc... à seule fin de transmettre leur acquis aux élèves. Nous avons constaté qu’il y’avait une règle pour les 9 classes (un instituteur envoyait au bureau du directeur chercher la règle, après usage il la restituait).

Nous, nous sommes rendu compte de l’appauvrissement de l’établissement KING PLACE en matériel. Concernant les élèves, ceux-ci ne disposent même pas de livre scolaire, seul l’instituteur en possède. Quant aux fournitures scolaires les élèves ne disposent que d’un seul stylo.

Nous avons offert au nom de l’association et de FRANCOISE directrice de l’école de GUE LONGROI des dons à Monsieur Wembé au profit de l’école primaire de King Place et aux habitants : 10 dictionnaires (le directeur nous a fait part du manque de dictionnaire dans son établissement), des crayons couleurs, feutres, des jeux pédagogiques, 150 stylos, des beignets, des jouets, des vêtements, des sacs de riz, sels, savons... et trois ballons de foot-ball (les élèves ont inauguré le ballon en organisant un match de foot-ball, c’est Lionel Quintyn qui a donné le coup d’envoi). Le souhait des enfants est de jouer contre les élèves de l’école de GUE LONGROI).

Ces dons ont été reçu avec une immense joie par les instituteurs (trices) et les élèves.

Monsieur Wembé, nous a fait part d’un besoin de 76 euros, pour l’achat de matériel de travaux pratiques, afin que les jeunes artistes confectionnent des objets artisanaux. Ces objets seront réalisés par les enfants et acheminés en France à seule fin d’être commercialisés au profit des enfants pour subvenir à leurs fournitures scolaires, à des enseignants et à l’association.

L’association MLM s’engage dès la rentrée 2006/ 2007 à subvenir aux fournitures scolaires de l’établissement King Place.

JPEG - 94.1 ko

Le chef joue un grand rôle dans l’éducation, la scolarité des élèves. Il finance, deux instituteurs parmi les 9 enseignants afin de pallier aux classes de 70 à 80 élèves par rapport à d’autres établissements, membre de l’association des parents d’élèves et responsable de l’association PA’A YOGAM qui est apolitique et non lucratif. Le but est de contribuer au développement économique, social et culturel du groupement de Bayangam, sans oublier l’amélioration des conditions de vie de la population.

C’est à la chefferie que le couple Quintyn a séjourné. Le chef accueillera tous les membres de l’association MLM, pour un tourisme du développement durable.

La journée d’un enfant du village à partir de 5 ans consiste :

Réveil 5 h du matin, aller chercher de l’eau et contribue aux tâches ménagères de la maison (laver la vaisselle, le linge, balayer la maison.) ensuite il se douche et fait ses devoirs de l’école au grand matin par manque de lumière, les maisons sont éclairées soit avec les lampes à pétrole, soit avec le feu de bois, des bougies où la torche.

7 h 30, départ pour l’école à pieds minimum 5 km (parfois, l’enfant ne prend même pas son petit déjeuner).

8 h 30 entrée des classes. Il y a deux récrées 10 h 30 et 12 h 30.

15 h 30 Fin des cours.

Les enfants rentrent à la maison, si maman a cuisiné, ils peuvent manger, ensuite ils se dirigent aux champs pour aider leur maman.

Retour du champ à la tombée de la nuit vers 19h30.

La maman, cuisine avec l’aide des enfants.

21 h dîner.

22 h coucher.

Le contraste est frappant entre la vie africaine et occidentale des enfants.

JPEG - 170.1 ko

Les enfants africains ne demandent qu’à étudier, il leur manque les moyens pour y parvenir.

Le parrainage d’une classe, d’une école où entre ville est un geste solidaire ouvrant sur la découverte d’une autre culture, coutume et permettant de financer un projet de développement. Les enseignants, pourront amener les élèves à découvrir le Cameroun. Echanger des correspondances...

Nous recherchons :

Des écoles, des classes également des villes pour le jumelage avec le village de Bayangam.

Des fournitures scolaires ( règles, crayons, stylos, craies, etc...)

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement susceptible de vous intéresser.

Contacts :

  • Mme Brigitte ANTONELLI
    • 11 rue Mansart - 75009 PARIS - tél. 01 53 16 19 91